La psychologie positive

water-bottle-2001912_1920

J’ai suivi un cours sur internet concernant la psychologie positive. J’ai tout de suite pensé aux ondes positives, à l’optimisme, mais la psychologie positive est bien plus que ça. Ce n’est pas seulement voir le verre à moitié plein quand d’autres le voient à moitié vide. Je me demandais pourquoi certaines personnes étaient plutôt « négatives » et pourquoi  d’autres étaient toujours optimistes: voici quelques éléments de réponse.

Comment être heureux ?

Le bonheur s’apprend !! C’est déjà une bonne nouvelle: une part d’hérédité ( 50% ), une part concernant des circonstances extérieures à nous, pour lesquelles nous ne pouvons rien ( 10% ) et le reste concernant notre propre ressenti du bonheur ( 40% ! ). Nous pouvons donc changer notre perception de notre situation en ressentant plus de bonheur. Le bonheur ne se cherche pas, ni ne se trouve, il se construit !!

La psychologie « classique » s’emploie à aider les personnes en difficulté pour qu’elles puissent vivre normalement. La psychologie positive s’emploie à permettre aux personnes de vivre au mieux et de développer pour ça ses propres talents ( talents que nous avons tous en nous, il faut pour cela mieux se connaître: ça me rappelle le Connais toi toi-même de Socrate). On parle d’épanouissement personnel.

Et là, les études montrent un panel de caractéristiques concernant les gens heureux :

  • ils ont plus de chances de se marier et de ne pas divorcer
  • ils ont plus d’amis
  • ils ont une manière de voir les choses de façon plus adaptative, ingénieuse et créative
  • ils sont plus productifs professionnellement
  • ils font davantage face aux difficultés
  • ils sont plus résistants aux maladies et en meilleure santé
  • ils ont une meilleure forme physique
  • ils régénèrent plus vite leur énergie

Que font-ils de spécial alors ? Quelles sont leurs habitudes ?

  • ils sont sociables, cultivent leurs amitiés
  • ils savent exprimer leur gratitude
  • ils proposent facilement leur aide
  • ils sont optimistes
  • ils savourent les plaisirs simples et vivent pleinement le moment présent (Carpe diem )
  • ils font du sport régulièrement
  • ils font des projets
  • ils affrontent les épreuves de la vie avec courage et stoïcisme

Les émotions et leur gestion ont une part importante dans l’augmentation du ressenti de bonheur :

Comme les émotions ne peuvent pas être anticipées, elles nous arrivent dessus sans prévenir. Nous passons nos journées d’émotions en émotions, mais ne pouvons pas toutes les exprimer. Il faut donc avoir un moment d’exutoire pour les faire ressortir, pour qu’elles ne s’impriment pas négativement en nous. Pour ressentir plus de bonheur, nous devrions pratiquer  » l’hygiène émotionnelle » : nous « laver » des émotions ressenties dans la journée en les exprimant par le corps, haut et fort. Personnellement, je ne me vois pas sauter et hurler chez moi, mais l’idée est intéressante.

Pour résumer : des petits actes quotidiens pour être plus heureux :

  • Avoir un rituel matinal
  • Manger sainement
  • Faire du sport
  • Dormir suffisamment
  • Méditer
  • Etablir une connexion spirituelle
  • Etre reconnaissant
  • Eprouver de la compassion
  • Savoir tendre la main
  • Nourrir notre sens de l’humour
  • Apprendre à gérer notre temps
  • Pratiquer l’hygiène émotionnelle (la décharge émotionnelle pour se nettoyer des émotions non exprimées de la journée)
  • Ecouter les besoins de son corps et se soigner
  • Apprendre à suspendre son esprit critique pour se laisser le temps de voir le bon côté des choses
  • Jouer à la vie en considérant les événements comme des expériences
  • Donner à notre vie un sens plus grand que nous mêmes
  • Vivre pleinement l’instant présent
  • Savourer au moins 5 plaisirs par jour
  • Etre en lien avec amis, famille, collègues, société, planète, univers
  • Et ne pas oublier de s’aimer soi même

Le cours explique ensuite comment appliquer ces conseils petit à petit.

Donner un sens à sa vie pour être plus heureux ?

Il faut pour cela satisfaire 3 besoins fondamentaux pour se sentir pleinement épanoui:

  • le besoin de compétence
  • le besoin d’autonomie
  • le besoin de relation

Le besoin de s’accomplir fait partie des besoins vitaux de l’être humain, comme l’estime, l’appartenance et les besoins physiologiques.

Comment donner un sens à sa vie ? De 3 manières :

  • par les relations affectives
  • par les pensées, croyances et valeurs
  • par l’action

Il faut donc mieux se connaître soi-même pour pouvoir trouver nos valeurs profondes qui donnent un sens à notre vie.

Références:

Corinne Cosseron fondatrice de la Rigologie (technique de psychologie positive), cours (payant) sur Skilleos

 

Publicités

4 commentaires sur “La psychologie positive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s